N’oubliez pas que seul l’outsider est digne de rectifier le monde et que la poursuite de sa vie se conjugue précisément avec sa prose de risques et sa qualité d’indifférence au vulgaire ; en cela il est le dandy 2.0 par excellence, celui qui liquide l’ancien monde sans tomber dans les nouvelles servitudes du spectacle indifférencié qui règne sans partage dans le mépris de l’intelligence désormais vouée aux quolibets. Il est aussi bien hacker, blogueur, collectionneur de cryptomonnaies que poète.

« Cet homme me déplaît , il me dépasse. » disait Nietzsche.

montrer du doigt niveaux auto psd 060720


OCTAVIO PAZ A DIT : L’ESPACE PRESENT EST INHABITABLE.

 

Variations du Destin-seconde par Guillaume HOOGVELD. Bienvenue dans la zone iconique ou autant de fragments comme des projets, des tentations, des élans d’existence.

Un travail sur le pouvoir des mots, de leurs impacts & conséquences sur les limites de la Réalité, mais aussi le rôle des Mots dans la construction d’une réalité devenue fragile, depuis la dématérialisation du monde et son atomisation dans le cyberespace, le réseau et ses utopies.

L’écran ne va-t-il pas, plus rapidement que prévu, devenir notre principal vecteur de réalité et de « contact » vers l’Autre ? Et la sensualité ? La biologie de l’Homme symbiotique ne va-t-elle pas se révolter et reprendre ses droits quitte à casser cette dynamique exponentielle vers un confort prométhéen, un envahissement des biens de consommation cybernétiques et un loisir et un divertissement, un « entertainment » voué à nous faire oublier que seul le travail et ses valeurs et non la fête pour la moindre camelote, nous apporte la satisfaction et la dignité dont nous aurons toujours besoin.

Les mots sont là, pour ne pas oublier, pour ne pas fermer le grimoire du temps passé, pour laisser coûte que coûte une trace alors que le « meurtre du réel » a déjà fait ses premiers forfaits.

LA Poésie et les arts sont là pour ne jamais nous perdre, ils sont vecteurs à la fois d’émotions, et d’une information fondamentale et légitime, qui contrairement à la furie des salles de marché, des spéculations glauques et autres formes de mouvements illusoires, permet de ralentir le Temps, d’en faire un ESPACE HABITABLE, un ESPACE PRÉSENT HABITABLE, pour nous et les générations futures.

Bonne lecture dans cette dimension où je vous invite…

 

Guillaume HOOGVELD © 2009@2011.Archives inédites FONDS PAA.©Photographie de Guillaume Hoogveld@2020.

 

BLOG  SAMPLES ; échantillons.

 

DE Wittgenstein > Pessõa >Cioran >  à ces mots, chainons du Présent…
Voici quelques aphorismes, pour vous donner le la, des mots à venir, de l’imaginaire à venir qui, à coups de courbatures et d’effets bien placés, vous marqueront, vous hanteront peut-être jusque dans vos limbes et propres inconnues…

 

On ne tient pas à sa vie, mais à celle qu’on se jure d’atteindre.

 

La Vie : Un soupir, entre deux silences………….

 

Filtres à particules d’Amour ou de misère

 

Abus de roses papiers glacés ? Non moi uniquement touriste textuel ! Moi pas regarder photos !

 

Je cherche le fond et je n’atteins que surfaces. Eaux de Javel, s’abstenir !

 

Prépare tes conséquences
Tu obtiendras les gains de ta cause -mathématique-.

 

Je me braque que par effraction de seconde.

 

Ceux qui cherchent le web n’ont pas fini d’atteindre BERLIN EST.

 

INTERNET ou la mauvaise conscience de SOI, miroir nul de sa trace.

 

Si tu n’as pas réussi dans la lumière sache faillir dans l’ombre, à moins que tu aies le courage d’éteindre tes propres faisceaux

 

Abdique en truand ou rend l’âme en sapajou.

 

Bien que le hasard soit légion, le Destin trace notre chemin

 

Si tu ne me coûtes rien, tâche au moins de valoir ton poids en barbe-à-papa, j’en finirai avec la crainte du père et autres Sur-moi.

 

À chaque jour suffit sa vis, et le nerf qui lui est associé.

 

Je me fais un devoir à chaque seconde de me faire une SITUATION dans la vie : il est urgent de REUSSIR, dégage! Toi l’Autre,  qui me fait dévier ! (légitime défense à mon intégrité temps/espace)

Pas de jeux vidéos, c’est terminé : la technologie a créé les jeux de la virtualité, avec son cortège d’addictions et de stupéfiants/ narcotiques virtuels, plus loin encore que tout transport de conscience sous LSD en caisson sensoriel. La réalité avait ses limites, bien que difficiles à établir et à respecter mais les gamers de Tokyo ou de Bruxelles n’ont pas conscience de l’Anschluss qui est fait au-delà d’eux sur leur liberté d’être encore réels, éveillés,  d’avoir corps et âme en toute intégrité. Je ne crains plus d’adhérer au bon vieux own sweet own.

LE sixième sens est formellement insensé, ou toute soustractrion des 5 premiers, ou plutôt une réduction, plus exactement sous la masse pourtant

Je bave devant le vertige –virtuel, le fossé des Mariannes. La réalité est plus sobre, elle me fait humblement déglutir mes lentilles; avaler la pilule, comme on dit.

J’habite Berlin-Nord, Zone entre deux synapses qui se font la guerre aux dépens de mon homologue, celui qui se plaint quand il est heureux ou pleure au moindre signe d’horizons prometteurs.

 

 

Guillaume HOOGVELD © 2009.